Devenez aujourd'hui blogueur chocoolat 

Accès membre



La Table Monde - recettes de cuisine

Cocktails et boissons chocolatées

Amuse-bouches et Entrées

Recettes légères

Boulange

Evénements, Astuces et Papotes

L'annuaire des Blogs

 

Derniers commentaires

Archives

Sondage

Quel Chocolat êtes-vous ?
 
Fil RSS Chocoolat

Qui est en ligne ?

Nous avons 110 invités en ligne

geolocalise-moi.fr

Dec
31
2008
Le Pleyel... un gâteau à se damner ^^ PDF Imprimer Envoyer
Taliashka
Desserts - Gâteaux, Galettes...
Écrit par Taliashka   

 

Tout d'abord...

BONNE ANNEE A TOUS ;)

 

Et pour fêter ça, rien de tel qu'un bon gâteau bien gourmand hihi... 

THE Pleyel légèrement revisité...

Ou comment rendre encore plus décadent un gâteau déjà bien gourmand hihi

[d'après cette recette originale  ICI ]

Ingrédients (pour 8 amoureux de sucré bien régressif):
¤ 200g de chocolat noir, dan
s mon cas un gros mix de tous ceux qu'il me restait (soit chocolat dessert 70% cacao, chocolat noir aux amandes grillées, idem aux pécans caramélisées, idem au litchee).
¤ 60g de farine
¤ une bonne cuillère à café de levure chimique
¤ 2 cuillères à soupe bombées de poudre d'amande

¤ 4 cuillères à soupe bombées de noix de coco

¤ 5 oeufs

¤ une dizaine d'oursons en chocolat/guimauve

¤ 180g de beurre

¤ 200g de sucre glace (moitié moitié pour moi, plus assez de sucre glace :/)

¤ 2 sachets de sucre vanillé

¤ 2 bonnes grosses cuillères à soupe de chocolat amer (type V.H.)


Parce que pour en arriver là, on pense qu'il y a forcément une bonne raison... Ben non, enfin si mais pas obligatoirement. En tout cas elle fut tout juste horriblement décadente... mais délicieusement gourmande hihi.

Dans un premier temps, et pour franchir tranquillou le pas et sombrer dans l'abîme savoureusement infernale de la conception de ce gâteau (où ça un péché?), préchauffez le four à 220°C.

On se retourne alors et on regarde la table sur laquelle s'exposent, en petites tenues affriolantes (oulà...) tous ces ingrédients... Les chocolats dans leur papier scintillant... Le sucre et sa couleur caramel... Les p'tits oeufs frais rappelant la maison... Le cacao amer sombre et envoûtant......
*commence à partir.. loiiiiin...*
Hum je me ressaisis... oups ;)
Coupez finement les chocolats à l'aide d'un bon couteau et disposez les au bain-marie. Quand ils commencent à être bien fondus, ajoutez le beurre en morceaux et mélangez bien de façon à obtenir une préparation lisse.
Débarrassez du bain et incorporez le sucre vanillé, les jaunes d'oeufs un à un, puis le sucre glace. Maîtresse Turtle précise que dans le cas de sucre en poudre, il convient de mêler jaunes et sucre avant puis d'ajouter. J'ai appliqué le conseil avec deux jaunes et ma moitié de sucre complet, pour les deux autres et le sucre glace... le destin s'est arrêté, noyés sous une mer de chocolat (on aurait pu vivre pire hein :p).

Une fois l'ensemble bien touillé, on recouvre des poudres d'amande et coco, puis d'une pluie de farine et de levure et hop !! quelques coups de cuillère délicat mais précis, la préparation est... PRESQUE prête (héhé z'y avez cru hein :p)
Bah oui nous reste les blancs !! les pauvres on va pas les laisser.
Dégainez le fouet et faites leur la peau (en neige bien ferme en incorporant au milieu un peu de sucre pour les serrer). Détendez la préparation avec une cuillère de blancs, puis une fois bien mélangée, ajoutez le reste délicatement, en remuant bien du centre vers l'extérieur du saladier pour faire entrer l'air.

LE moment tant attendu...
Découpez en morceaux les guimauves selon votre envie (mais plus ils seront gros moins ils auront tendance à "disparaître" et à se fondre dans la pâte. Personnellement je les ai tranché en 6). Adjoignez les ainsi que les cuillères de cacao amer et mélangez rapidement pour que restent des parcelles.
Zou !! Direction un joli moule à cake ou rectangulaire bien beurré (bah faut c'qui faut x) et maï dans le four.

ATTENTION pour la cuisson c'est délicat, comme le dit Alhya, il faut procéder par étapes. D'abord 10 minutes à 220°C, puis 20 minutes à 150°C. A ce stade il se peut que votre Pleyel soit cuit, vérifiez avec un couteau. Sinon Zou Maï, on r'part pour 10 à 15 minutes finales à 100°C pour bien l'achever héhé.

Personnellement c'était 10+20+10, donc en super matheuse que je suis ^^ ça nous fait 40 minutes !! Le couteau ressort légèrement humide, pour que ce délice devienne diaboliquement fondant en refroidissant.

Autres versions: Depuis j'ai testé bien d'autres garnitures, toutes plus gourmandes les unes que les autres : amandes, noisettes et pécans concassées et caramélisées; nougat blanc; pignons torréfiés et figues sèches caramélisées; éclats de daim et Toblerone blanc...


Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir